Comment les objets électroniques prennent-ils soin de notre maison en notre absence?
   Comment les objets électroniques prennent-ils soin de notre maison en notre absence?

Etude du codage

En 1930, Claude Shanon prouve qu’il est possible de faire des opérations qui fonctionnent comme un interrupteur. Lorsqu’il est fermé, on l’associe à “vrai” et lorsqu’il est ouvert à “faux”. De la même manière, dans le langage binaire, on associe à “vrai” le numéro un et à “faux” le zéro.

 

 

On nomme ce codage “base binaire”. Ce codage se retrouve dans les puces électroniques utilisées par des ordinateurs, smartphones et autres gadgets.  Cette base binaire est une nouvelle base de calcul, les plus connues étant celle de la base avec 10 chiffres et celle de la base sexagésimale (60), celle des secondes.

 

 

Le bit et l’octet :

 

Le terme bit est une abréviation de “binary digit”. Il est représenté physiquement par un signal électrique ou lumineux, qui correspond à la valeur 1 et par des composants électroniques qui ont deux états d’équilibres 0 et 1.

 

On écrit 2^n pour indiquer combien de valeur pourront être représentées par n nombres en binaires, on l’appelle le poids des bits.

Exemple : 2^6= 64 ce qui veut dire que l’on pourra représenter 64 nombres avec 6 chiffres en binaires (de 0 à 63).

 

L’octet est une unité informatique composée de 8 bits (256 combinaisons possibles). Elle permet d’écrire un caractère visible (chiffres lettres couleurs). Cette unité permet aussi de stocker de l’information dans les différents appareils. Le kilooctet (ko) est équivalent à 1024 octets (2^10 octets), le mégaoctet (Mo) vaut 10^6 octets (2^20 octets), le gigaoctet (Go) vaut 10^9 octets (2^30), etc…

Tableau des nombres en binaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Versión para imprimir Versión para imprimir | Mapa del sitio
Antoine, Théo, Victor